Après le pain perdu, la page perdue...